Un retour à Angers définitif pour la photographe Floriane Caux

Un retour à Angers définitif pour la photographe Floriane Caux

En effet, après avoir vécu deux années consécutives au Royaume-Uni, à Brighton, près de Londres, elle retourne aux sources et rentre en France définitivement afin de s’installer à nouveau en tant que photographe sur Toulouse (http://www.youtube.com/watch?v=1xrI0jB3Q4M) (31). Après avoir étudié la photographie dans l’école de photo prestigieuse toulousaine l’ETPA, elle s’est lancée en 2009 comme photographe indépendante. Baladant son troisième de scènes en scènes dans la région angevine et carcassonnaise, comme photographe événementielle, elle s’est laissée bercée peu à peu par la photographie de portraits qu’elle exerce avec brio dans le milieu de la mode.

Un été, elle goûte, tout à fait par hasard, au milieu du mariage. Ce sera une grosse révélation qui la fait chavirer doucement dans ce merveilleux monde enchanté. Voilà désormais 3 ans qu’elle sillonne les routes de France et les pays frontaliers pour exercer en tant que photographe de mariage. Sa réputation dans le milieu des photographes de mariage n’est plus à faire, publier à de nombreuses reprises sur de prestigieux wedding blogs internationaux et français, la qualité de son travail a charmé plus d’une centaine de couples qui ont fait appel à ses talents pour immortaliser leur mariage, leur fiançailles et les plus heureux événements que l’on peut avoir au sein d’une famille.

 

 Une photographe Angers qui aime son métier, l’humain et le partage de connaissances

Floriane Caux est également reconnue pour sa gentillesse et sa façon très naturelle d’aider les jeunes photographes Angers (https://photographe-angers.info/) qui se lancent dans la profession. Elle a d’ailleurs partagé un article pertinent sur son blog de mariages, dans lequel elle donne des conseils pour réussir ses photos de mariage (http://florianecaux-mariages.blogspot.fr/2013/01/conseils-astuces-reussir-p). C’est d’ailleurs quelque chose que saluent bon nombres d’amateurs photographes, car les photographes français, ne sont habituellement pas réputés pour leur sens du partage ! C’est sûrement son goût et son amour pour l’humain ainsi que son intérêt pour les tendances anglo-saxonnes qui la poussent à toujours aller au-delà des barrières que peuvent se mettre d’autres photographes.